« Soyons médiocres ! » – Le prix Nobel de la chanson

 I – À voir la dernière divagation du comité Nobel, on croirait qu’il a pour devise le « Soyons médiocres ! » de Saint-Marc Girardin.

II – Haine de la beauté et de l’esprit : un musicien populaire est couvert de lauriers, et l’on ignore maints poètes et écrivains sublimes. Bob Dylan contre Philippe Jaccottet.

III – Le langage de Bob Dylan n’est pas fort différent du commun langage. Amour des moutons de Panurge.

IV – Chansonnette et musique mécanique font poète crotté. Et le monde est devenu très amoureux des poètes crottés.

V – Horace à son élève Dylan :  » biffez tout vers que n’ont point châtié de longues veilles et des ratures sans nombre, qu’un goût scrupuleux n’a point polis et repolis vingt fois »

Dylan :  » Oui je poursuis ma vie dans un train-train solide et dur » et « Je pourrai te lapider à mort pour les torts que tu as causés »

Horace : « Raturez, Marley ! »

Dylan: « Viens ici que je casse ta foutue tête » !

VI – Qu’est-ce que l’écrivain à succès ?

Ce n’est pas l’écrivain sublime.

C’est celui qui plaît au plus grand nombre.

Etre commun et aimer se prostituer.

 VII – Le monde mesure la valeur de ses artistes au prix de leurs élucubrations littéraires.

 VIII – A l’heure du nombre et de la masse, seuls les mauvais poètes se distinguent. Il faut absolument être médiocre pour plaire au plus grand monde, et pour emplir son compte en banque.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s